bootsforhorses.fr 

Está viendo:

Distinctions

Quicio, seconde jeunesse

Quicio, seconde jeunesse

Avec quelques milliers de kilomètres de compétition sur son dos, sans une lésion, à 17 ans Quicio vit une deuxième jeunesse. Pour l'instant, sa dernière course est été à Xinzo, où il a terminé un « 120" un des jours les plus chauds dans notre souvenir. Il y a trois ans, Quicio a couru la Santa Susana et a été éliminée après la cinquième phase. Le cheval boitait mais nous ne savions pas l'origine du problème. Après beaucoup de tests et radiographies nous découvrons qu'un clou lui avait fait une blessure. Le sabot a été ouvert, assaini et après quelques mois de repos il a recommencé à courir. En 2011 nous le préparons à nouveau pour la Santa Susana mais au cours du dernière ferrure nous avons recommencé à avoir des problèmes. Nous ne sommes finalement pas allés à Barcelone. En décembre 2012 nous sommes retournés pour la Santa Susana : qu’a donc cette épreuve !! Et dans la quatrième phase nous sommes disqualifiés. En janvier 2013 nous décidons de le déferrer et de commencer à l’entraîner avec bottes, les floating boots et, depuis le premier jour, le changement a été spectaculaire. Le cheval a cessé de trébucher - il trébuchait beaucoup - et a commencé à marcher avec confiance -avant il avait un peu peur, même sur un bon sol - il a amélioré son le trot et son attitude générale. C'était un autre cheval, sûr, confiant, confortable... A Xinzo nous essayons les bottes collées et il a trotté et a galopé mieux que jamais. Nous sommes si contents et satisfaits que nous déferrons tous nos chevaux. Bien sûr, après l’atelier avec Albert Villasevil à Madrid, nous savons qu’il nous reste beaucoup à apprendre, pour nous améliorer. Mais même en faisant les choses mal, ça a été bien pour nous. Le cheval déchaussé est une option, un engagement mais aussi une assurance. Nous savons ce que c’est que d’entraîner durant des mois pour, à la fin, pour un problème de ferrure, ne pas pouvoir aller à la compétition ou être éliminé dans les premières phases. Les bottes non seulement éliminent ce problème, mais aussi améliorent la santé, la fonctionnalité et les prestations du cheval.

 

Miguel Ángel Trenas

<< volver